mardi 12 juillet 2011

La machine à vapeur

La machine à vapeur représente l'avènement de l'ère industrielle.
Grâce à elle, nous sommes rentrés dans cette nouvelle ère, avec son lot de changements sociétaux.

Il peut être intéressant là encore, comme dans le cas du vélo, de s'intéresser à la genèse de cette objet qui a été un des moteurs de la révolution industrielle.
On a en mémoire le Fardier de Cugnot, exposé au Musée des Arts et Métiers à Paris. Ce fut l'un des ancêtres de l'automobile.
Le fardier de Cugnot


La machine à vapeur date du XVIII ème siècle. C'est une machine thermique qui transforme l'eau en vapeur, cette vapeur étant transformée en énergie mécanique. Ainsi, grâce à cette source d'énergie nouvelle, la limitation à la seule utilisation de l'énergie musculaire disparaît. Cet apport d'énergie disponible à volonté permet de mettre en place des processus continus, plus réguliers, et moins sujets aux aléas.
Ces machines ont participé au développement industriel, et, sans elles, nulle chance de  bâtir ces industries. 
Mais voila, si on s'intéresse à l'utilisation de la vapeur, on trouve un certain Héron d'Alexandrie, ingénieur, mécanicien et mathématicien grec ayant vécu au 1er siècle après JC. Il met au point une machine, l'éolypile, qui convertit l'énergie de la vapeur d'eau en mouvement. Le principe de transformation de l'énergie thermique en énergie mécanique est déjà présent dans cet appareil.
Aeolipile illustration

Il aura fallu attendre 17 siècles, pour que l'éolipyle passe du statut d'objet amusant de salons de curiosités à celui de source d'énergie. Pourtant, depuis sa création cet objet transformait de l'eau en vapeur, créant ainsi du mouvement, donc de l'énergie mécanique. Il a fallu y coupler des vérins (qui existaient déjà du temps de Heron d'Alexandrie) , et dans le cas du fardier, un mécanisme de roue à rochet, qui est aussi le mécanisme de roue libre utilisé dans la bicyclette),  et utilisé dans les mécanismes d'horlogerie. 
Entre le premier siècle et le 18ième siècle, plusieurs expérimentations ont eu lieu sans qu'elles n'aient pu donner suite à un développement suivi. 
L'histoire est peuplée d'exemples de ce type, d'inventions qui ont mis énormément de temps à être acceptées. Autant de retards à l'innovation qui, aujourd'hui peuvent être décisifs pour l'avenir d'une compagnie, d'un groupe, ou plus simplement, d'une communauté.  
Et que dire des conséquences de l'avènement de la machine à vapeur 17 siècles avant l'heure ? Mais l'histoire ne se refait pas...
Enregistrer un commentaire