mercredi 15 août 2012

Une brouette de chantier

Il y a peu, on m'a fait découvrir une brouette un peu particulière.
Encore un objet, loin de la high-tech, qui évolue. Ceci pour montrer qu'il n'est parfois pas nécessaire de chercher des choses compliquées et qu'une simple analyse de processus permet de générer des idées nouvelles.

La brouette dont je vais parler est une brouette de chantier. Celle-ci se présente ainsi:
Elle semble d'une forme tout à fait classique. On reconnaît bien tous les éléments permettant de reconnaître l'objet du premier coup d’œil.
La particularité de celle-ci est qu'elle est transformable. Une fois transformée, elle ressemble à cela:
Elle devient alors un godet "grutable".
J'évoquais plus haut l'analyse de processus. C'est certainement ce qui a conduit à développer ce matériel.
Si l'on doit décrire ce processus dans laquelle la brouette est utilisée, on peut proposer cette suite d'opération:
  1. L'opérateur charge des matériaux dans une brouette
  2. il conduit sa brouette jusqu'à un point accessible à la grue
  3. il transvase le contenu de la brouette dans le godet
  4. la grue déplace le godet
  5. le godet est vidé sur son lieu de destination
  6. la grue ramène le godet vide.
Il est clairement apparent que l'opération 3 est une opération de trop. Le matériau est déjà dans un récipient (la brouette) mais doit encore être changé de récipient (le godet). L'idéal serait d'avoir le matériau près du godet, mais c'est souvent très difficile à réaliser.
L'idée proposée (la brouette/godet) permet de s'affranchir de ce transfert. Une fois la brouette amenée au point de prélèvement de la grue, celle ci se transforme en godet.
Pour arriver à formuler ce type de solution, plusieurs outils déjà évoqués peuvent être utilisés:
  • En formulant le processus comme une histoire (voir la technique du poisson doré), et en demandant au matériau de passer de la brouette au godet "comme par magie", ou encore en demandant à la brouette de se transformer en godet et vice-versa.
  • En utilisant l'idéalité pour cette opération: "idéalement la matière passe de la brouette au godet sans effort".
  • En examinant la brouette au travers des lois et en se demandant quelle nouvelle fonctionnalité pourrait lui être ajoutée dans ce cas spécifique, par exemple coordination du rythme.
  • en effectuant une séparation dans le temps. Lorsque l'objet est associé à la grue, c'est un godet, sinon c'est une brouette.
Je ne sais pas quel a été le processus qui a guidé l'inventeur dans ce cas précis, quoiqu'il  en soit cette fonctionnalité a fait l'objet d'un dépôt de brevet dont une figure est présentée ci-dessous:
Ce qui me semble très intéressant dans cette innovation est que:
  • L'aspect général de cet objet est très proche d'une brouette classique ce qui apporte:
    • un maniement à l'identique d'une brouette (pas de changement d'habitude pour l'utilisateur habitué à sa brouette).
    • De ce fait, une acceptation facile du produit, car il n'existe pas de "rupture" liée à un changement trop marqué.  
  • Cette innovation est une spécialisation de l'objet. Cette brouette est maintenant suffisamment spécialisée pour ne pas devoir exister en dehors d'un environnement  contenant une grue. Ce point incite à réfléchir côté grue, et l'on a alors un des sous systèmes de la grue (le godet) qui acquiert une nouvelle fonctionnalité (la brouette).

Ce brevet est assez récent, et cette invention aurait pu paraître il y a plus longtemps, mais, comme dans le cas de la bicyclette ou de la machine à vapeur, l'innovation n'est pas nécessairement apparue aussi précocement que l'on pourrait l'imaginer à postériori. Pour que cette solution apparaisse, il a fallu que l'on analyse la situation existante, et que l'on en définisse une problématique à traiter. Ici, le fait de mettre en évidence la perte d'énergie et de temps pour faire passer la matière de la brouette au godet a fait émerger la solution.
Enfin, un dernier point: Le point de vue est aussi intéressant: la vision systémique appliquée à cet objet.
En regardant côté brouette, on voit que celle-ci s'harmonise avec son milieu extérieur en permettant de s'adapter au transport par grue. 
Vu du côté grue, c'est un des sous-systèmes (le godet) qui acquiert une nouvelle fonctionnalité.
Alors brouette "grutable" ou godet de grue transportable manuellement?
  
Enregistrer un commentaire