jeudi 10 mars 2016

une évolution des lunettes

Encore un objet de la vie courante, d'une très grande banalité, mais qui malgré tout peut nous aider à illustrer les lois d'évolution, ou encore l'idéalité. De même, on peut y voir la cohabitation de solutions comme réponse à un problème donné.




Je ne ferai pas une évocation de tout ce qui a précédé l'objet en question,bien que ce soit tout aussi passionnant. Quoiqu'il en soit, nous voila avec cet objet. Sa fonction principale est d'améliorer la vision de son propriétaire, en corrigeant certains défauts de l'œil.
Puis, on a trouvé que ce principe pouvait être utilisé pour limiter la quantité de lumière arrivant à l'œil. La correction apporté par les lunettes n'est plus géométrique (correction du trajet des rayons lumineux parvenant à l'œil) mais d'intensité (atténuation de la puissance de ces rayons lumineux).
Dans le cas de personnes n'ayant pas besoin de correction géométrique, ils disposent de lunettes sans correction qui ne font qu'atténuer la lumière.
Pour les porteurs de lunettes de vue, ceci nécessite de posséder deux paires de lunettes: l'une ne fait que corriger la vue, et l'autre corrige en plus la lumière. Pour l'utilisateur, ceci impose de changer de paire de lunettes en fonction de la lumière ambiante.
Un nouvel objet apparaît alors, fusionnant les deux premiers: des lunettes de vue sur lesquelles on clipse des verres de soleil. Un version à charnière existe aussi, permettant de basculer les verres de soleil vers le haut lorsque l'on n'en a pas besoin.
Il reste à rendre le système encore plus dynamique et autocontrôlé. Lorsqu'il y a trop de lumière, les verres sont teintés, et lorsqu'il y a moins de lumière, la teinte disparaît.
Les lunettes à verres auto teintant répondent à ce cahier des charges, en utilisant la loi "transition vers le micro niveau".

Pour résumer, les différentes évolutions observées sont:
- création de lunettes superposables (ou clipsables) ont permis d'associer deux fonctions
- transition vers le supersystème permet l'émergence de verres escamotables teintés sur le système
- transition du macro vers le micro permet de générer un nouvel objet, et d'augmenter la contrôlabilité.

Loin d'être complet, cet exemple est fourni pour illustrer que les lois d'évolution sont observables dans notre environnement quotidien. Tout objet ayant pour but de résoudre un problème, et donc une ou plusieurs contradictions observer les différents stades d'évolution d'un objet permet de relier à chacune de ces versions une ou plusieurs lois, et le ou les problèmes qu'elles traitent.

La famille des lunettes est d'une diversité très grande, et cet exemple ne montre qu'une minuscule facette de l'évolution de cet objet.  Un exemple récent est celui des Google glass, objet qui apporte un lot de nouvelles fonctions à cet objet. Sans oublier les lunettes 3D, qui ont fait notre bonheur au cinéma.
Enregistrer un commentaire