mardi 28 février 2012

Des billes de verre creuses en pisciculture

Un des principes que l'on évoque fréquemment à propos de l'innovation est l'émergence de solutions innovantes issues d'autres domaines.
L'innovation a cette particularité d'être très dépendante de son environnement. Ainsi, un matériau pourra être innovant dans un domaine et trivial dans un autre.
Je vais évoquer ici l'exemple concret d'un tel cas ...



Le cas de ce matériau est typique.
Les billes de verre creuses sont utilisées en plasturgie, comme charge minérale dans les matériaux plastiques afin de modifier leurs caractéristiques mécaniques.
Ce sont des billes minuscules (car elles doivent pouvoir être injectée a travers les buses d'injection plastique) et elles possèdent aussi une autre propriété intéressante : leur masse volumique est très faible.

Un fabricant de ces billes s'aperçoit un jour qu'un de ses gros clients est un pisciculteur. Très intrigué par cela, il décide de le visiter afin de comprendre en quoi des billes de verre peuvent lui être utiles.
Il découvre alors que ce pisciculteur utilise les billes comme additif dans l'alimentation des poissons. Ce faisant, il rend les déjections des poissons flottantes, et il ne lui reste plus qu'à écumer les bassins plutôt que de racler le fond pour récupérer lesdites déjections.
Je tiens à signaler que ce processus a été semble-t-il approuvé par les services vétérinaires.

Quelles conclusions tirer de cet exemple ?

Tout d'abord, pour le pisciculteur, la solution des billes de verre est innovante dans le sens où elle traite un problème sans compromis. Le processus modifié est extrêmement simplifié et résout le problème initial. On peut d'ailleurs s'interroger sur la manière dont le pisciculteur a pu découvrir et utiliser ce matériau.
Ensuite, à considérer du côté du pisciculteur, le produit (le matériau), est innovant, car il était inconnu avant son utilisation pour cette application et qu'il apporte un plus indéniable. Mais lorsque l'on regarde du côté du fabricant de billes de verres, c'est un produit classique et maîtrisé (on produit depuis de nombreuses années ce type de matériau). Simplement, la caractéristique utile dans le cas du pisciculteur est connue, mais ses applications ne sont pas toutes identifiées (ce qui est une caractéristique commune de beaucoup d'objets).
Ainsi, dans ce cas, le concept de matériau ou process innovant n'est valable que côté pisciculteur.

Nombre de solutions innovantes apparaissent en utilisant des solutions éprouvées dans d'autres domaines. Dans cet exemple, le pisciculteur ne cherchait pas des billes de verre, mais un matériau dont la densité était très faible et qui pouvait être ingéré pas ses poissons sans aucun risque de toxicité pour eux.
La décomposition d'un objet en liste de paramètres peut souvent faire émerger de nouveaux usages non prévus initialement. Cet exemple très simple est un bon exemple de cette utilisation détournée. Le jeu présenté précédemment, Spécialisation / Généralisation, utilise ce principe pour découvrir de nouveaux usages possibles des objets de la vie courante.
Enregistrer un commentaire