samedi 6 février 2016

Le principe du parapluie en innovation

Dans la vidéo ci-dessous, on explique le principe du parapluie en mathématiques.



Mais ce principe est- il transposable dans d'autres domaines?
Bien sûr, il l'est, et je vais le montrer ci-dessous.

L'exemple montré au début de la vidéo est suffisamment explicite:
Supposez que vous vouliez aller d'un point A à un point B. Malheureusement il se met à pleuvoir.
Vous procéderez alors en suivant les étapes suivantes:
  • Ouvrir le parapluie au dessus de votre tête
  • Se déplacer du point A au point B
  • Fermer le parapluie.
 L'action voulue est de se déplacer du point A au point B. Dans cet exemple, cette action est encadrée par deux autres actions: la première est d'ouvrir le parapluie, et la seconde de le fermer (opération inverse de la première).
On aurait pu ne conserver que la partie déplacement sans ajouter les deux opérations liées au parapluie, mais on voit que des effets néfastes seraient apparus (vous auriez été mouillés par la pluie).

En prenant l'exemple de la résolution d'un problème, on a aussi les mêmes options.
Dans ce cas, l'action voulue est de trouver la solution au problème.
TRIZ nous apprend que, pour résoudre un problème complexe, on doit passer par les étapes suivantes:
  1. Modéliser le problème particulier en problème général
  2. Résoudre le problème général (solution générale)
  3. Transformer la solution générale en solution du problème particulier
La première et la dernière action sont aussi des opérations "inverses" entre elles.
  • La première consiste à passer du monde réel au monde du modèle.
  • La seconde, quant à elle, nous fait revenir du monde du modèle au monde réel. 
Alors, bien sûr, je présente un parallèle particulier avec TRIZ, mais ce principe est très général. On  l'applique notamment à toute modélisation de problème, dans tous les champs possibles, et les trois étapes ci dessus s'appliquent telles qu'elles à la résolution de problème.
Un ingénieur calcul va modéliser son problème, puis lancer un calcul, et récupérer les données de son calcul. Une fois fait, il interprétera ses résultats pour les  transposer dans le monde réel et opérer d'éventuels changements. Les changements en question sont liés à la définition du problème. Ainsi, de boucle en boucle, la simulation va permettre de mieux comprendre le problème initial pour, au final, rapprocher le modèle numérique de la réalité physique. C'est aussi exactement ce qui se passe en résolution de problèmes.

Ceci n'est qu'un exemple, mais bien d'autres existent dans notre vie de tous les jours. je vous laisse les identifier.
Enregistrer un commentaire