lundi 2 janvier 2012

Loi #2: Conductibilité énergétique du système

Voici la seconde loi d'évolution. Elle fait partie des trois lois "statiques" (les lois 1 à 3), et son lieu d'action privilégié est le début de la courbe en S. C'est une loi qui va s'intéresser au niveau d'efficience dans la réalisation de la Fonction Principale Utile.


La première loi a permis de contrôler que les quatre composants nécessaires à la réalisation de la Fonction Principale Utile étaient bien présents. L'objectif de la loi #2 est de s'assurer que les flux énergétiques à travers le système technique circulent correctement, et pour cela qu'ils soient connectés entre eux.
Le flux d'énergie considéré est celui qui traverse le système, et qui part de la source extérieure, jusqu'à l'objet auquel la Fonction est appliquée.
Plus les flux énergétiques seront correctement organisés, et plus le rendement énergétique sera bon.
Les axes de travail, autour de cette loi, pourront être:
  • Identification des goulots d'étranglement dans le parcours de l'énergie (ce qui limite le système)
  • Identification des pertes, dues à des interfaces incomplètes entre parties, à des conversions d'énergie
  • Identification du manque de contrôle de l'énergie à travers le système
 Cette loi s'attache à réduire les pertes du système. Son aspect "introspectif" va nous conduire à examiner la chaîne de transmission d'énergie, depuis l'entrée jusqu'à la sortie, et à en tirer des conséquences, soit sur le dimensionnement des sous-systèmes, soit sur leur connexion entre eux.
Mais surtout, on va pouvoir s'intéresser à chacun des changement de forme d'énergie (par exemple: électrique vers mécanique, chimique vers thermique, convection vers conduction,...) sachant que chacune de ces transformations se fait avec des pertes.
La loi 2 va donc permettre de réduire le nombre de changement de forme d'énergie au cœur du système, ce qui augmente son rendement. 

On voit aussi l'aspect "gigogne" de cet examen: en s'intéressant aux composants du système, on doit les considérer comme des systèmes à part entière, et donc, dans le diagramme 9 écrans, l'examen des sous-systèmes s'effectue en tant que systèmes. A chaque composant du système on peut appliquer le même schéma d'analyse, permettant d'identifier le positionnement sur la courbe en S de cet élément.
Enregistrer un commentaire