jeudi 2 janvier 2014

Vulcane, Raptor,...

Mon premier billet sur ce site était dédié à un produit: la Vulcane Express.
Nikolaï Khomenko avait, à l'époque, mentionné ce chalumeau sur son blog.
Ce produit a été conçu en utilisant les outils OTSM-TRIZ, dont le réseau de problèmes.
Mais le plus intéressant dans cet exemple, c'est l'influence de cette démarche engagée autour d'un problème de conception.
De plus, cet exemple illustre parfaitement l'explosion combinatoire des courbes en S déja illustré par un système alternatif
A la base un besoin de nouveau produit répondant au marché, mais "en mieux".
Quelques idées venues du terrain, telles que "plus puissant", "plus léger", "moins cher", "plus fiable", et d'autres exprimant des besoins internes, tels que "plus facile à fabriquer", "moins cher à produire", "robustesse des processus".... Bref, beaucoup d'attendus sur ce produit, contribuant tous à la performance de l'offre.


La démarche de conception, privilégiant une approche systémique des problèmes en les organisant au travers d'un réseau, permet de découvrir de nouvelles pistes d'innovation. En effet, si écouter le client est important, il est encore plus important de comprendre ce qu'il attend réellement.
Souvent d'ailleurs, au même titre que la mise en évidence d'une contradiction liée au produit par lui-même, cette mise en relation des problèmes fait naître des concepts et des lignes directrices de conception jusqu'alors invisibles.
C'est ce qui a été construit autour de ce produit. Au lieu de donner des réponses immédiates aux problèmes posés, nous avons cherché d'autres problèmes associés soit aux produits de la concurrence, soit à des produits de la gamme présentant des similarités. Ces problèmes venant d'horizons différents (Client utilisateur, Qualité, Production, Bureau d'études, ...) nous les avons organisés au travers d'un réseau de problèmes.

Au fur et à mesure du développement du réseau, bon nombre de solutions partielles sont apparues, traitant de contradictions locales. Le réseau a alors permis de faire émerger les grandes lignes directrices à suivre pour obtenir le "produit idéal".

J'arrête là la description du processus, me bornant ici à décrire les grandes lignes de la façon de mettre en place un réseau, telle que la pratiquait Nikolaï.

Je préfère plutôt les bénéfices de cette démarche pour la structure. Les avancées constatées sont:
  • Une multitude de variantes du produit, avec des brûleurs adaptés à de nouvelles applications.
  • Une réserve de projets permettant de développer de nouveaux concepts.
  • Une offre en constante évolution, et donc une meilleure réactivité face aux demandes terrain.
Et pour appuyer mon discours, je prendrai trois exemples:

La Vulcane Express et ses nombreuses déclinaisons:

 


L'image ci-dessus montre la gamme telle qu'elle s'est développée, avec des lances de brasage, et des brûleurs air chaud, tous compatibles avec la poignée standard

L'écorneur

Un produit ciblant une autre population de client, toute aussi exigeante que celle de la Vulcane Express classique: les éleveurs.

Ce nouveau produit vient en complément de la gamme existante, apportant aussi son lot de nouveautés et d'avancées bénéfiques à l'utilisateur.  

Et, enfin, le Raptor, le chalumeau d'étanchéité nouvelle génération



 
Produit issu d'une forte implication avec des syndicats professionnels, ce produit lève bon nombre de problématiques, tant liées à la sécurité et l'ergonomie qu'à l'économie d'énergie.
Ce produit a été présenté au dernier salon Batimat, et a suscité un réel engouement de la part des utilisateurs.

Ces exemples cités sont là pour démontrer la puissance d'une approche de conception utilisant de façon systématique une démarche s'appuyant sur TRIZ et ses outils. Vous pouvez découvrir ces outils, et bien d'autres encore, sur le site de Guilbert-Express.
Enregistrer un commentaire