lundi 30 novembre 2015

La contradiction physique

Je voudrais ici évoquer la contradiction physique.
En effet, pour beaucoup, le caractère impossible du problème tend à nous bloquer dans la résolution du problème.
Pourtant, les mécanismes qui se cachent derrière sont relativement simples mais nécessitent une remise en question du point de vue que l'on a du problème à résoudre

Lorsque l'on résout un problème avec TRIZ, on passe par plusieurs étapes. J'ai déjà décrit un processus de résolution, et  la grande majorité des étapes n'est là que pour nous faire comprendre le problème.
Classiquement, après cette "découverte du problème", on arrive au point où sont formulées les contradictions.
En général, on commence à mettre à jour des contradictions techniques, opposant deux paramètres distincts.
Si on s'arrête à cette étape, la Matrice des contradictions techniques est l'outil idéal pour mener à bien notre résolution.
Mais l'étape suivante est de mettre à jour la contradiction physique. Dans cette phase, on se retrouve avec le modèle ENV. Je reprends ici le problème du parapluie.

 La contradiction technique consiste à opposer les deux paramètres "rentre dans le sac" et "protège de la pluie".
La contradiction physique sous-jacente est la "taille" du parapluie.
Ici, je fais un arrêt:
En effet , une fois que l'on a posé le problème, tout le monde se dit "mais c'est évident!!"
Il faut juste se remémorer que, d'une part, la solution était déjà connue. L'exemple en question permet juste d'illustrer la démarche en utilisant une solution "triviale" qui, néanmoins, a mis quelques dizaines d'années pour émerger.
Et d'autre part, en observant les paramètres techniques qui s'opposent (le fait de rentrer dans un sac et de protéger de la pluie) on constate qu'ils sont totalement disjoints (sans aucun rapport simple entre eux).

Pour la résolution, on peut utiliser les principes de séparation. Dans le cas de cet exemple, le principe utilisé est la séparation dans le temps.

"à un moment, le parapluie protège de la pluie, et à un autre il rentre dans le sac"

Ça, c'est pour les outils à notre disposition.

Maintenant, essayons d'expliquer ce qui se passe, en oubliant les outils:
Au moment où l'on met à jour la contradiction physique, quelque chose d'impossible apparaît.
Les principes de séparation comme leur nom l'indique, nous invitent à séparer les éléments contradictoires, selon onze directions.
Le but est de "casser" la contradiction. Le paramètre physique qui est formulé dans la contradiction n'est plus une contrainte. On accepte qu'il possède deux états contradictoires différents (grand et petit, lourd et léger, petit et grand...).

Quand je parle de "casser" la contradiction, le terme est justement choisi.
  
Enregistrer un commentaire